Découvrir les divers avantages d’un défibrillateur entièrement automatique

défibrillateur

Le défibrillateur entièrement automatique (DEA) est spécialement conçu pour sauver la vie de victimes d’arrêts cardiaques. La loi impose son installation aux Établissements recevant du public (ERP). Cet outil contribue essentiellement à donner tous les moyens et toutes les chances de réagir en cas de nécessité face à un arrêt cardiaque. Le DEA permet de diagnostiquer un arrêt cardiaque. Cette étape vient s’ajouter aux trois étapes divulguées par la Fédérance Française de Cardiologie : appeler, masser, défibriller. Mais est-il vraiment nécessaire d’utiliser un défibrillateur entièrement automatique ?

L’intérêt d’utiliser un défibrillateur entièrement automatique

Le défibrillateur entièrement automatique est un nouveau dispositif médical permettant de sauver des vies. Tous les établissements recevant du public doivent désormais s’équiper de cet appareil pour être conformes à la loi. L‘enjeu sanitaire reste très important parce que la situation actuelle est très préoccupante. Seule l’utilisation d’un défibrillateur entièrement automatique constitue l’unique traitement efficace pour lutter contre l’arrêt cardiaque soudain (ACS). Les détails de s’équiper de cette solution sont à découvrir sur securimed.fr. Ce qui est sûr, c’est qu’il est primordial d’agir vite afin d’augmenter les chances de survie en cas d’ACS.

Pour sauver des vies, la solution la plus efficace et la plus rapide est d’utiliser un défibrillateur entièrement automatique. L’ACS est totalement imprévisible et peut concerner chaque individu. Les principaux facteurs qui augmentent le risque d’ACS sont les différents états de choc, les efforts trop importants, le stress, l’activité physique, le surpoids, les hémorragies, le cholestérol, le diabète et le tabagisme. C’est pourquoi le déploiement de défibrillateurs est nécessaire dans les ERP.

Les différentes catégories d’établissements recevant du public concernées par le décret

La plupart des établissements recevant du public (ERP) doivent être dotés d’au moins un défibrillateur. À partir du 1er janvier 2020, tous les ERP des catégories 1 à 3, soit les établissements présentant une capacité d’accueil de plus de 300 personnes, doivent s’équiper de ce dispositif. Depuis le 1er janvier 2021, tous les ERP de 4e catégorie (pouvant accueillir moins de 300 personnes) sont concernés par l’installation d’un défibrillateur.

À compter du 1er janvier 2022, ce sont les ERP de catégorie 5 qui doivent disposer de cet équipement. Cette initiative concerne plus précisément :

  • Les structures d’accueil pour personnes âgées ;
  • Les structures d’accueil pour personnes à mobilité réduite ;
  • Les hôpitaux et d’autres établissements de soins ;
  • Les gares ;
  • Les infrastructures hôtelières et restaurants d’altitude ;
  • Les refuges de montagne ;
  • Les établissements de sports clos et couverts ;
  • Les salles polyvalentes sportives.

Les points à retenir pour être en conformité avec le décret en vigueur

L’installation d’un défibrillateur est désormais obligatoire pour tous les établissements recevant du public. Pour être conforme avec le décret, il est recommandé :

  • d’installer d’au moins un défibrillateur dans son enseigne ;
  • d’installer un défibrillateur dans un emplacement visible du public et avec un accès facile en permanence ;
  • de placer une signalisation selon l’arrêté du 16 aout 2010 ;
  • de mettre à jour les plans d’évacuation et d’intervention pour trouver facilement le défibrillateur ;
  • d’entretenir systématiquement l’équipement pour assurer son bon fonctionnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *